S'inscrire sur les listes électorales - La Révolution en Charentaises

S’inscrire sur les listes électorales

lundi 18 décembre 2006, par Onno Maxada / 9251 visites

Garder les mains libres en 2007.

Nul ne sait quelles surprises nous réservent les élections présidentielles et législatives de 2007. Cependant, il est d’ores et déjà fort probable que celui ou celle qui remportera la timbale nous en fera baver. On commence à avoir l’habitude.

Face au spectacle pathétique qu’offrent les candidats, il peut être difficile de trouver la motivation nécessaire pour aller voter. Nous n’en sommes pas encore là. Le premier tour n’aura lieu qu’en avril prochain, vous avez donc encore quelques mois pour réfléchir. En revanche, le temps presse pour vous inscrire sur les listes électorales si vous ne l’avez pas encore fait. Le 31 décembre, il sera trop tard.

L’inscription sur les listes électorales est une procédure extrêmement simple qui ne vous engage à rien : vous êtes toujours libre d’allez voter ou non le jour du scrutin. Si vous décidez de vous abstenir le jour J et que vous êtes inscrit sur les listes, vous serez considéré comme abstentionniste. Dans le cas contraire, vous n’aurez aucune existence statistique (donc politique ?) pour les dirigeants. Or, il est toujours bon de pouvoir rappeler aux élus quel est le pourcentage réel de personnes qui ont voté pour leur programme : ça les rend plus humbles.

En ce qui me concerne, je préfère garder les mains libres pour voter ou non en fonction des circonstances. Si vous êtes comme moi, cliquez ici.

Voir en ligne : Demande d’inscription sur les listes électorales


Partager

1 Message

  • S’inscrire sur les listes électorales 9 janvier 2007 22:14, par Juan Lucas Sajime

    Je ne suis pas d’accord avec l’expression "spectacle pathétique". Certes, la campagne électorale s’apparente de plus en plus à une campagne publicitaire où le candidat qui veut avoir une chance d’être élu, doit présenter durant les quelques minutes qui lui sont imparties, des propositions qui plaisent au plus grand nombre, d’où un discours Sarko-golenifiant qui mélange du social et du sécuritaire, dont la différenciation a du mal à être perçue. Cependant, au dela de cette façade promotionnelle, il y a un débat d’idées intéressant, et chacun peut trouver, me semble t’il, une proximité de point de vue, parmi la diversité des candidats présents. Et, le jour du vote, même si on ne sait pas très précisément pour qui voter, parmi les candidats avec lesquels on se sent quelques affinités, on sait en général de façon plus nette, de quel(s) candidat(s) on ne veut absolument pas ... si vous voyez ce que je veux dire ... d’où l’importance d’après moi d’exprimer son vote.