Symbole - La Révolution en Charentaises

Symbole

lundi 10 décembre 2007, par Thimothée Lange / 9305 visites

Le président, gardien des symboles...

Féliciter Poutine, ne pas emmener la secrétaire aux Droits de l’Homme en Chine (première dictature du monde), et maintenant accueillir Khadafi sous les ors brûlants de la République, peut-être se receuillir sur la tombe de De Gaulle à Colombey avec lui... on croit rêver !

Sarkozy et Poutine bons amis ?

Tant qu’il s’agit de politique économique, de casse sociale, d’avantages faits aux riches, on peut se dire que ça passera, à la prochaine élection, la sanction pourra tomber. Mais la stratégie "copain-copain" de Sarko avec ces chefs d’Etat en-dessous de tous soupçons est encore plus grave : elle déclasse la France définitivement de son rang (surfait) de terre des droits de l’Homme. Déjà que le droit d’asile a été largement réduit depuis 10 ans, mais là, que le président, représentant officiel, détenant la légitimité démocratique de la Nation (si, si , ça fait mal, mais c’est comme ça...) se rapproche autant de ces terroristes au gros carnet de chèque, ça en devient écœurant. Et je pense qu’il n’y a pas que les 47% de Français qui n’ont pas voté Sarko au second tour qui se sentent trahis, humiliés, et honteux d’avoir ce président si peu digne, si peu représentatif. Vous êtes, monsieur le président le "gardien des symboles" (cit. BHL). Ne trahissez pas les principes de la France au nom du fric !


Partager