La chute du cliché - La Révolution en Charentaises

La chute du cliché

vendredi 4 janvier 2008, par Laura Diaz / 9891 visites

Un itinéraire photographique en banlieue proposé par le photographe Denis Darzacq

La banlieue, celle qu’on aime, pas celle des Fadela, imaginaire et stigmatisante, ni celle qu’on met au ban, ou qui s’en prend plein la gueule à coups de discours sur la dangerosité de sa population mais celle qui s’envole, qui s’élève de quelques centimètres au dessus du sol pour mieux retomber et repartir. C’est cette banlieue qui a donné la belle échappée dont l’oeil expert de Denis Darzacq s’est fait le témoin. Figures immortalisées de danse hip hop, les corps de jeunes artistes banlieusards de Clichy ou d’ailleurs, sont saisis en "apesanteur" par un appareil photo qui s’est laissé transporté par la poésie des mouvements en rebonds. Une impression de perte, de geste irrémédiable, de plongeon funeste dans le béton, nous hypnotise avant de se voir aussitôt transformée en fascination pour ces corps dansants, outragés peut-être par la beauté barrée de la cité qui comprime les désirs, mais libres pour une fraction de seconde de n’être pas là, les pieds rivés sur l’asphalte qui clame sans cesse "il faut marcher droit".

Pour admirer ces figures hypnotiques, vous pouvez consulter l’ouvrage "La Chute" disponible chez Filigranes Editions ou, à défaut, le portfolio de la collection "La chute" mis en ligne sur le site du photographe Denis Darzacq.



Partager