Utiliser un marqueur et son imagination - La Révolution en Charentaises

Utiliser un marqueur et son imagination

lundi 6 mars 2006, par Onno Maxada / 10141 visites

La liberté d’expression n’étant pas réservée à ceux qui dépensent des montagnes de fric pour matraquer leurs idées, chacun d’entre nous peut s’offrir une grande campagne de communication artisanale pour moins de un euro...

...soit le prix d’un bon marqueur !

Ensuite, il n’y a plus qu’à arpenter les rues en quête d’inspiration et d’affiches à "améliorer". Que les angoissés de la page blanche se rassurent : quoi qu’ils écrivent, c’est toujours mieux que les slogans pathétiques des pubards et de leurs confrères du monde politique. Vous pouvez par exemple faire référence aux magouilles politiques passées et en cours, ou mettre côte à côte les profits des entreprises et le nombre de licenciements qu’elles ont décidé. Si vous êtes vraiment en panne d’imagination, vous pouvez toujours vous rabattre sur les grands classiques indémodables (sûrement parce que jamais dans le coup) : les petites cornes de diablotin, les moustaches de Führer et les dents noircies. Le message politique est assez mince, mais ça défoule. Ceci dit, vous pouvez sans doute faire mieux que ça, alors creusez vous un peu la tête et que ça déméninge !

Voir en ligne : Résistance à l’Agression Publicitaire


Partager