Contre pub dans le métro parisien - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > Contre pub dans le métro parisien

Contre pub dans le métro parisien

mardi 18 mars 2008, par Marvin Flynn / 15151 visites

Un mouvement anti-pub semble sévir dans les couloirs du métro parisien en ce moment ; certains afficheurs lumineux sont détournés, les pubs originales retirées et des affiches reprenant des messages dénonciateurs insérées à leur place. Original... mais efficace ?

Quelques allers et retours dans le métro parisien ce week-end permettaient de croiser ces affiches, un peu étonnantes - sur le coup on se demande si ce sont de vraies fausses pubs ou s’il s’agit bel et bien d’affiches détournées… Puis on en croise une autre, et encore une autre, jusqu’à ce que le doute ne subsiste plus : nous avons bien affaire à un groupe d’individus sillonnant les couloirs du métro pour échanger des affiches vulgaires, criardes et répétées par des messages on ne peut plus explicites :

On croise aussi, en vrac :

Nous ne voulons pas travailler, nous ne voulons pas consommer, nous ne voulons pas parasiter, nous voulons vivre ! Ensemble.

Penser local, agir local, optons pour le non-puissance !" [1]

Le plus intéressant, c’est que, devant ces affiches un peu inhabituelles, les gens s’arrêtent ! C’est bien que cela fonctionne...

Alors oui, ça a bel et bien le goût des campagnes du mouvement Anti-pub (Résistance à l’aggression publicitaire), même s’il est impossible de savoir qui se cache réellement derrière cet affichage sauvage [2]. Ce groupe, dont les Techniques de lutte semblent être d’une redoutable efficacité, s’est trouvé un enjeu à la hauteur du risque encouru : le nombre de personnes visualisant ces messages dépasse certainement de loin, en une après-midi, le nombre de visiteurs que reçoit la Révolution en Charentaises en tout un mois...

Car ils peuvent se targuer d’avoir trouvé les bonnes places pour faire passer leur message : les publicités qu’ils remplacent, lumineuses, sont évidemment disposées à des endroits stratégiques. Tous les jours, des centaines de milliers de personnes les regardent, les examinent et s’en imprègnent... Et finissent par en subir les conséquences à l’heure de la grand-messe de la consommation, le samedi, jour des courses. Au moment où se pose également la question de la légitimité de la publicité à la télé et à la radio publiques, où l’on s’inquiète de combien leur coûterait sa suppression, pourquoi personne ne pose la question de ce que coûte effectivement la publicité aux consommateurs ? Plus de publicités, à la télé ou dans le métro, n’est-ce pas autant d’économisé pour lui ? L’argent récolté par les grandes marques provient bien de quelque part, en témoigne les sommes astronomiques qu’ils dépensent dans la publicité [3]...

Alors si vous aussi, vous croisez l’une de ces affiches, arrêtez-vous, juste une minute, pour la lire. Pour une fois, vous ne perdrez ni votre temps, ni votre argent. Au pire vous raterez un métro. Et si vous n’avez pas envie de vous abreuvez de ces discours gauchistes qui ne vous concernent pas, songez qu’à l’encontre même de votre gré, elle vous aura peut-être fait économiser quelques euros…

Si vous croisez certaines de ces affiches alternatives, une petite photo et hop ! à la postérité sur la REC ! N’hésitez pas à nous envoyer vos photos ou à nous soumettre directement le texte de ces messages publicitaires d’un autre genre sur le forum sous l’article.

A lire aussi sur la REC : Eteindre les panneaux publicitaires de la RATP (mais pas ceux-là bien sûr !)


Notes

[1] D’autres photos ici

[2] Sauvage, à l’encontre des annonceurs bien sûr, mais les publicités qu’ils recouvrent ne sont-elles pas sauvages, elles aussi ?)

[3] Le budget mondial publicitaire est supérieur à celui de l’armée


Partager