La dinde aux marrons sans OGM - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > Ces liens qui nous libèrent > La dinde aux marrons sans OGM

La dinde aux marrons sans OGM

dimanche 12 décembre 2010, par Anatole Ibsen / 16383 visites

Si vous vous sentez l’âme d’un Révolutionnaire en Charentaises, vous allez sans doute, durant les fêtes de Noël, faire plaisir à vos papilles et réjouir votre estomac en vous préparant de bons petits plats et en buvant plus que de raison. Vous n’avez sans doute pas tort. Mais pour que le plaisir soit total, autant que ces agapes soient sans OGM.

Noël approche à grands pas et vous assistez sans doute, comme nous, médusés, à la grande foire à la consommation qui illumine les rues froides des grandes villes. Vous n’êtes pas dupe, vous n’allez pas participer à ces achats compulsifs. Seulement, comme nous, vous êtes un amoureux de la vie, un épicurien, quelqu’un qui apprécie faire la fête, manger de bons petits plats avec ses amis, refaire le monde avec les mêmes autour d’une table et boire de bonnes bouteilles.

En ce sens, le petit guide que vient de faire paraître Greenpeace sur son site Internet tombe à point. Après avoir lancé, il y a quelques années, un document qui avait fait grand bruit et qui compulsait la liste des produits garantis sans OGM, voici que les activistes bien connus fêtent Noël à leur façon en publiant une liste (non exhaustive) de produits traditionnellement consommés à Noël en ajoutant une information de taille qui se trouve en tout petit sur l’emballage (quand elle s’y trouve) : la présence ou non d’organismes génétiquement modifiés.

Ainsi, si comme nous vous souhaitez manger de la truite sauvage ou de la dinde garantie sans adjonction, vous serez servis. Car, si vous êtes un Révolutionnaire en Charentaises, vous ne mangerez pas de Munster Riches Monts ni de volaille Douce France et encore moins du saumon Fauchon. Par contre, vous pourrez déguster comme il se doit de la truite Viviers de France, accompagner votre verre de Bordeaux bio d’un Emmental de Savoie A.O.C. ou croquer un carré de chocolat Mathez avec le café. Tant pis pour les Leonidas ou les Jeff de Bruges, les fournisseurs n’avaient qu’a penser davantage à vous.

Cette année vous mangerez donc sans OGM, c’est promis, si bien que les industriels commenceront peut-être à comprendre, enfin, qu’à Noël, comme durant les autres jours de l’année, vous n’avez pas envie, mais alors pas du tout, de bouffer des saloperies. Bon appétit !

Voir en ligne : Greenpeace : Guide pour un Noël sans OGM


Partager

1 Message

  • Bonjour à tous

    Quelqu’un parmi vous pourrait-il, s’il lui plait, m’envoyer la liste des risques alimentaires liés aux OGM ?... (accompagnée bien évidemment des références des études démontrant cette nocivité). Rien à cirer de la dinde aux marrons, mais j’entends par ici et par là-bas, que les chocolats fourrés de crème à la praline pourraient eux aussi... alors là, si risques confirmés il y a, je suis preneur !

    jpoustis wanadoo.fr "... Vive les insurrections ! Mais alors attention : Quand la révolution balaye la raison pour laisser place à l’émotion, ses leaders deviennent poisons, leurs soldats troupeaux de moutons"

    Voir en ligne : La dinde aux marrons sans OGM