La Révolution en Charentaises a 10 ans - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > La Révolution en Charentaises a 10 ans

La Révolution en Charentaises a 10 ans

lundi 28 décembre 2015, par Marvin Flynn / 3754 visites

Fondée par un collectif d’amis en 2005, la Révolution en Charentaises a aujourd’hui 10 ans. Résolue depuis ses origines à pointer d’un doigt accusateur les paradoxes de notre société consumériste, elle se heurte aujourd’hui aux problèmes liés à l’expression de sa liberté de parole. Ce qui a fait sa grandeur d’hier causera-t-il sa fin ?

Dans les faits, l’origine de cette réflexion est technique. Notre hébergeur nous harcèle (financièrement parlant) pour que le site soit mis à jour. Du haut de ses 10 ans, un âge canonique de plus du tiers de l’existence du web lui-même, cette vieille dame continue de faire face aux jeunots de la génération Facebook-Twitter-Instagram et consorts. Elle a subi des piratages, a chancelé, mais est toujours restée debout. Serait-il maintenant l’heure de tirer le rideau, de publier un recueil posthume de ses articles ?

Après les horreurs de 2015, pouvons-nous encore nous exprimer librement, encadrés d’un côté par des djhiadistes et autres pinces-sans-rire fiers de leur non-sens de l’humour, et de l’autre par les lois internationales qui invitent les registrar [1] à révéler l’identité des possesseurs de noms de domaine ? D’un côté la critique sociale se heurte aux lois d’exceptions, de l’autre à l’inertie des masses qui n’est jamais mieux entretenue que par une bonne guerre, fut-elle d’un nouveau genre. Au milieu de cet océan d’obscurantisme, un radeau voyage depuis une décade...

Alors, REC, que t’offrir pour tes 10 ans, un bel âge dans le monde actuel évanescent. Quoi t’offrir, sinon de nouveaux articles, originaux et toujours décalés ? Quoi t’offrir sinon de nouveaux lecteurs, tout aussi originaux et décalés ? Parce que l’humour - même jaune - est notre seule arme, nous n’allons pas nous priver d’en user contre les guignols de toutes espèces.

Joyeux anniversaire, bon vent, et vive la révolution (en charentaises) !

Notes

[1] les fournisseurs de noms de domaine sur internet


Partager