Les minorités agissantes, c'est nous ! - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > La vie du révolutionnaire en charentaises > Les minorités agissantes, c’est nous !

Les minorités agissantes, c’est nous !

dimanche 22 mai 2016, par Marvin Flynn / 767 visites

Vous savez quoi ? Ce qui m’a motivé pour remettre la Révolution en Charentaises sur pieds, c’est cette petite phrase du commissaire, dans le film de François Ruffin, Merci Patron : "Ce sont les minorités agissantes qui font tout". Minoritaires, on l’est. L’action ? Elle commence maintenant.

De la Taupe au Kangourou

Une nouvelle fois, la Révolution en Charentaises s’offre une cure de jouvence. C’est l’occasion de la publication d’un nouvel article, sur un site tout neuf, bien que rien ou presque n’ait changé pour toi, fidèle lecteur de la REC [1] ! Mais si dedans, avant, c’était de la taupe, maintenant c’est du kangourou !

Notoryctes typhlops

Améliorer le confort de lecture

Rien de révolutionnaire, donc, dans cette nouvelle version. Quelques retouches, des petites corrections ici ou là. Les caractères ont été légèrement agrandis, pour te permettre de mieux nous lire ; la page d’accueil est revenue à une version sans flash, plus proche de la version originelle du site, pour ne plus te détourner des choses importantes ; les pages "mots-clés", "auteurs" et "recherche" ont été remaniées, pour mieux te permettre de flâner...

Mais le gros de la mise à jour ne concernait pas l’interface du site. Ces quelques petites améliorations sont des corolaires du changement de moteur du site, qui se faisait vraiment (mais alors vraiment) trop vieux...

Vaincre le dragon

Car si tu peux continuer de lire nos articles en toute quiétude, cher lecteur, c’est que la REC a été entièrement développée a la mano par bibi, avec juste un tout petit peu l’aide de notre système de gestion de contenu bien français, SPIP.

Quand je réussis enfin à trouver pourquoi cette satanée boucle ne fonctionnait pas !

De ce fait, je suis obligé de mettre les mains dans le cambouis de temps en temps, histoire de ne pas être trop à la ramasse niveau technologies du web. Mais, avec le temps va, tout s’en va, y compris les cours de PHP (le moteur) et les balises SPIP (le système de publication)...

Mais pourquoi s’ennuyer avec tout ça ? Ya plein de sites super qui proposent d’héberger tes données, tes photos, tes articles... gratuitement !??

En 2005, au lancement de la REC, nous aurions pu nous inscrire sur un fournisseur de blog en ligne. Qui aurait très bien pu fermer depuis. Ou bien nous lancer sur Facebook. Mais l’impossibilité de publier des photos de bites et de nichons nous semblait alors insupportable... [2]. Nous avons donc préféré disposer de notre propre plateforme de publication. Un site, un hébergeur et un nom de domaine plus tard, et nous étions partis pour une belle aventure.

La page d'accueil de la REC en 2005

Et tout ça dure depuis 11 ans maintenant.

Grâce à notre plateforme indépendante, aussi petits et insignifiants que nous soyons, nous sommes maîtres de nos articles. Nous publions ce que nous voulons, quand nous le voulons, comme nous le voulons (et parfois pas du tout).

Enfin, cette indépendance nous permet, et c’est notre petite fierté, d’exclure toute Réclame de la Révolution en Charentaises.

No Ads Zone

Ici, aucune publicité ne vient polluer la lecture des articles. Aucune bannière, aucun lien publicitaire à l’intérieur des articles. Pas de suggestions bidons non plus en bas de page. Sur la Révolution en Charentaises, tu peux désactiver ton AdBlocks, ou pas, on s’en tamponne le coquillard ! Nous n’avons pas de sponsors, personne à contenter, pas de petit-chèque-à-la-fin-du-mois non plus. Nous écrivons librement. Nos mots et rien d’autre [3].

No Ads Zone

Pour conKlur

Cher lecteur, tu sais maintenant que nous sommes toujours là. Même si nos pensées ne te parviennent pas aussi souvent qu’elles le devraient, sache que nous sommes toujours heureux de savoir que tu continues, quand tu le peux, de nous lire.

Je ne rajoute rien. Entre minorités agissantes, on se comprend.

Illustrations :
- Notoryctes typhlops : Modifiée d’après Rosa Catherine Fiveash (1854-1938). Lithographe : H. Barrett (c.1850- ?, fl.1880s), pour le ’South Australian Government Printing Office [Public domain]’, via Wikimedia Commons ;
- Bruce Lee : auteur de la photo : Giga Paitchadze (Creative Commons Attribution 2.0 Generic license ; commons.wikimédia.org) ;
- No Ads Zone : capture d’écran d’une recherche Google.


Notes

[1] Fidèle, tu l’es forcément, pour lire ce type d’article...

[2] enfin, surtout à moi, je l’admets

[3] D’aucuns me feront remarquer qu’avec les boutons "J’aime" et "Partage" de Facebook, ainsi qu’avec le script de Google Analytics, nos lecteurs sont déjà pistés. Je leur répondrai qu’ils ont raison, et qu’ils installent Ghostery en plus d’AdBlocks, pour se prémunir de ces ’petits’ désagréments.


Partager