Accueil du site > Thèmes > Education

Education

Où il est question d’élèves, d’enseignants et de politique éducative...

Même s’il ne fait ni revenir l’être aimé, ni disparaître les hémorroïdes (et mon petit doigt me dit qu’il le regrette bien), ce qu’il fait - parler de science, et plus particulièrement de médecine - il le fait bien. À prescrire illico à votre entourage !

Le Pharmachien se définit lui-même comme un « pharmacien impertinent qui simplifie la science et anéantit la pseudoscience ». Merci à lui, donc, pour cette mission salvatrice plus que nécessaire en ces  ●●●
publié le 4 juillet 2016 par Marvin Flynn (Lire)

Je ne décolère pas de la dernière réforme de l’orthographe. Et plus particulièrement des dispenses accordées aux u et aux i quand il s’agit de porter l’accent de rigueur... Pour montrer aux Sages de l’Académie de quel bois nous nous chauffons, accentuons les majuscules – et la lutte – avant qu’on nous interdise aussi de mettre les points sur les i !

Avant toute chose, mon intégrité d’écrivain amateur m’oblige à révéler un conflit d’intérêt avec cette réforme. En effet, seul un petit accent circonflexe sépare l’orthographe de mon – véritable – nom de  ●●●
publié le 30 mai 2016 par Marvin Flynn (Lire)

Un livre pour faire des écoles "les vergers d’un gai savoir".

Raoul Vaneigem a écrit son Avertissement aux écoliers et lycéens pour moi. En 1995, j’entrais en effet tout juste au lycée et en bon adolescent plein d’hormones, j’avais des choses moins sérieuses à  ●●●
publié le 27 novembre 2011 par Onno Maxada (Lire)

Tant qu’ils ne m’amènent pas au boulot un jour de congé, j’aime me laisser guider par mes pas. En voyage, cela peut conduire à d’étonnantes découvertes qui ternissent l’image de papier glacé des destinations touristiques ou, au contraire, leur donnent des couleurs plus chatoyantes. Dans tous les cas, cela donne matière à réfléchir, par exemple sur le tissu de mensonges avec lequel nos sociétés capitalistes recouvrent les inégalités les plus criantes.

De mes pérégrinations au hasard des rues, je garde des souvenirs sensoriels intenses, souvent liés à la découverte de quartiers populaires grouillant de vie et d’immigrés ayant posé leurs valises pour  ●●●
publié le 9 octobre 2009 par Onno Maxada (Lire)

La première rentrée des classes, c’est un moment qu’on vit deux fois. La première, du haut de nos un mètre, on n’en mène pas large. La deuxième, c’est pire.

J’ai beau inspecter les coins et les recoins de ma mémoire, je ne retrouve aucune trace de ma toute première rentrée, dont tout porte à croire qu’elle n’a rien eu de traumatique. Les suivantes non plus  ●●●
publié le 9 septembre 2009 par Onno Maxada (Lire)

Combien ? Quelques heures sup : 2, 3… 4 au maximum, le tout défiscalisé bien sûr (c’est-à-dire non imposable). Ceux qui se sont bien gavés du message démago de monsieur Sarkosy me demanderont peut-être où est le mal à vouloir travailler plus pour gagner plus ? Observons donc ce qui se passe à l’éducation nationale :

Le gouvernement a ouvert une brèche il y a deux ou trois ans, quand il a mis en place le remplacement ponctuel entre collègues pour supprimer les remplaçants … La méfiance fut d’abord de rigueur, puis  ●●●
publié le 10 septembre 2008 par Thibo (Lire)

Le vendredi 13 juin 2008, s’est déroulée dans de nombreuses écoles françaises, une action originale : parents et enseignants ont passé la nuit à l’école. Visant à attirer l’attention du public sur les réformes Darcos de l’enseignement primaire, cette nuit se devait d’être longue et animée. C’est ainsi que, à Aubervilliers, parents d’élèves et enseignants de l’école Honoré de Balzac, se sont retrouvés pour participer à leur première « Nuit des écoles ». La Révolution en Charentaises avait dépêché un envoyé spécial sur place : interview exclusive d’une enseignante présente ce soir-là.

La REC : Vous êtes vous-même enseignante. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette « Nuit des écoles » ? Sophie : Le mouvement a commencé dans des écoles de Loire-Atlantique et s’est propagé  ●●●
publié le 14 juin 2008 par Marvin Flynn (Lire)

Voilà ce qu’on pouvait entendre ces derniers jours dans les manifs pour la défense du service public, et en particulier de l’Education Nationale. Un pied de nez à nos dirigeants, une mauvaise blague ou une vraie revendication ?

Tout d’abord il faut savoir que ces quinze derniers jours, les enseignants se sont mobilisés par quatre fois pour défiler dans la capitale et faire entendre leurs revendications. La défense du  ●●●
publié le 27 mai 2008 par Camille D. (Lire)

Le fait du Prince a encore frappé. Arnaud Teullé, deux mois à peine après son échec aux municipales de Neuilly, vient d’être nommé Inspecteur de l’Education Nationale à Paris. Xavier Darcos va pouvoir s’enorgueillir d’une création d’emploi devant les manifestants…

C’est le Journal Officiel du 2 mai qui nous l’apprend : désavoué par l’UMP lors des élections municipales de Neuilly-sur-Seine, puis finalement battu par Jean-Christophe Fromantin, Arnaud Teullé,  ●●●
publié le 11 mai 2008 par Anatole Ibsen (Lire)

Cette gifle qui fait un bruit colossal...

L’histoire est d’une simplicité désarmante ; c’est sa conclusion qui est en revanche plus surprenante : lundi 28 janvier, un élève traite son professeur de collège de « connard ». Suite à quoi ledit  ●●●
publié le 6 février 2008 par Anatole Ibsen (Lire)

Page(s) suivante(s) : 1 | 2 |>

Voir les techniques à 1 charentaise Voir les techniques à 2 charentaises Voir les techniques à 3 charentaises Voir les techniques à 4 charentaises Voir les techniques à 5 charentaises