Accueil du site > Thèmes > Site web

Site web

Où l’on présente des sites internet qui le méritent...

Parce que le temps d’une bonne Révolution (en Charentaises ou non), c’est d’abord et avant tout celui de la réflexion...

O tempora, O mores Certes, la réflexion est primordiale ; certes, nous nous tournons toujours sept fois la langue dans la bouche, à la Rédaction de la REC, avant de publier quoi que ce soit.  ●●●
publié le 16 juillet 2016 par Marvin Flynn (Lire)

Même s’il ne fait ni revenir l’être aimé, ni disparaître les hémorroïdes (et mon petit doigt me dit qu’il le regrette bien), ce qu’il fait - parler de science, et plus particulièrement de médecine - il le fait bien. À prescrire illico à votre entourage !

Le Pharmachien se définit lui-même comme un « pharmacien impertinent qui simplifie la science et anéantit la pseudoscience ». Merci à lui, donc, pour cette mission salvatrice plus que nécessaire en ces  ●●●
publié le 4 juillet 2016 par Marvin Flynn (Lire)

Le regard web de Daniel Schneidermann...

On ne présente plus Daniel Schneidermann. Journaliste, il se consacre en particulier à l’analyse de l’image télévisuelle depuis 1992 (à l’époque dans Le Monde). Il exerce principalement dans des  ●●●
publié le 21 mai 2007 par Anatole Ibsen (Lire)

Alors que de nombreux médias vont certainement perdre encore un peu de leur indépendance avec l’hégémonie Bouygyes, Dassault et Lagardère, que ne manquera sans doute pas de favoriser notre cher, très  ●●●
publié le 17 mai 2007 par Anatole Ibsen (Lire)

Ca commence à devenir une habitude. Le temps passant, les fonctionnaires semblent avoir une hiérarchie de plus en plus tendue sur le devoir de réserve, hiérarchie qui n’hésite pas à faire pression pour que ceux-ci n’expriment pas sur la place publique des opinions qui pourraient nuire à l’image des administrations étatiques.

Dernier avertissement en date, celui d’un principal de collège adressé à un professeur de mathématiques, auteur de BlogProf, un weblog racontant les épisodes quotidiens d’un professeur en ZEP. Depuis  ●●●
publié le 20 février 2007 par Anatole Ibsen (Lire)

Quand les hommes de l’ombre éclairent nos lanternes.

Tous les dirigeants vous le diront : ce qui fait la force d’un chiffre, c’est l’ignorance de celui qui l’écoute. Nombres et pouvoir sont inextricablement liés. Rien d’étonnant donc à ce que nos leaders  ●●●
publié le 15 décembre 2006 par Onno Maxada (Lire)

A la rentrée, le combat continue !

Cet été, Nicolas Sarkozy aurait pu faire du yoga, apprendre la trompette ou demander à Cécilia de lui jouer du pipeau. Ca l’aurait sans doute détendu. Hélas, il a préféré se préparer une bonne grosse  ●●●
publié le 25 septembre 2006 par Onno Maxada (Lire)

Le journal de bord instructif et touchant d’un inspecteur du travail.

Ils sont 1 250 travailleurs de l’ombre à veiller au quotidien au respect des droits durement gagnés par les classes laborieuses. On compte seulement 427 inspecteurs et 815 contrôleurs pour surveiller  ●●●
publié le 15 août 2006 par Onno Maxada (Lire)

On ne présente plus Amnesty International et son combat pour le respect des droits humains. En revanche, on ne connaît pas assez son site web, qui est une véritable mine d’informations.

Outre des données sur les campagnes en cours et des informations plus générales liées aux activités d’Amnesty International, on y trouve un grand nombre de rapports bien documentés. La "bibliothèque  ●●●
publié le 11 juillet 2006 par Onno Maxada (Lire)

Un site de référence pour tous ceux qui se battent contre la peine de mort, cette barbarie encore en vigueur dans 76 pays. Des pétitions en ligne, un suivi attentif de l’actualité sur le sujet, des chiffres, une filmographie, une bibliographie, et même la possibilité de soutenir individuellement les condamnés qui hantent les couloirs de la mort.

●●●
publié le 6 février 2006 par Onno Maxada (Lire)

Page(s) suivante(s) : 1 | 2 |>

Voir les techniques à 1 charentaise Voir les techniques à 2 charentaises Voir les techniques à 3 charentaises Voir les techniques à 4 charentaises Voir les techniques à 5 charentaises